• image

Facteurs de chute des personnes âgées | Réduire les risques de chute

Une vision déficiente, des douleurs musculaires, un équilibre précaire, sont les principaux facteurs de chute des personnes âgées. La conséquence d’une chute peut-être grave. En vieillissant le corps perd de sa capacité en souplesse et en résistance.

Chez la personne âgée, il est fréquent qu’une chute génère une fracture, ce qui aura deux types de conséquences :

  • Physiques tel que l’immobilisation prolongée avec risque de phlébite ou d’embolie, apparition d’escarres, etc.
  • Psychologique avec la perte de confiance en soit, la peur de bouger qui accroît l’immobilisme, ce qui a pour conséquence d’accentuer le risque de chute.

Réduire le risque de chute

La maison est un lieu où le risque est très important. Tout d’abord pour une raison pratique car la maison est le lieu où la personne âgée est la plus présente. Ensuite pour une raison psychologique car la personne âgée connaît son environnement et a un sentiment de sécurité. Cette sensation est désignée en anglais par le terme « over control ». C’est à dire un sentiment de total contrôle et de maitrise de son environnement. Par conséquent, l’attention et les précautions baissent, la personne âgée est alors plus vulnérable.

Les points de la maison sur lesquels doivent porter votre attention :

L’éclairage

L’éclairage est essentiel car généralement les personnes âgées ont une vision moins performante.

Les zones pour lesquelles une attention particulière doit être portée :

  • Les zones de passage
  • Salle de bain
  • WC

En complément de l’éclairage standard, il est possible de faire installer une lumière qui s’allume en fonction de la détection d’une présence.Pour la chambre, une veilleuse peut être un complément satisfaisant pour la nuit.

Le sol

Le sol peut représenter un risque : Sol glissant, encombré, objets qui obstruent la circulation, câble qui trainent sur le sol, sont autant de risques auquel la personne âgée est plus exposée.

Dans le cas d’une maison à étage : l’escalier ! C’est une zone dangereuse par définition.

Il est préférable que la chambre à coucher, la salle de bain et les WC soient situés au même étage et, dans la mesure du possible, au rez-de-chaussée.

L’escalier doit disposer d’une rampe sur l’intégralité de sa longueur.

L’escalier doit être parfaitement éclairé. L’interrupteur doit être lumineux afin de permettre un repérage facile la nuit.

Fixer des bandes antidérapantes sur le bord des marches peut être une solution efficace également.

À qui s’adresser pour obtenir des aides au logement pour réduire les risques de chute?

Ces aides au logement sont complexes et difficiles d’accès. Elles sont éparpillées entre divers organismes :

  • Caisse d’allocations familiales,
  • Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV),
  • Direction départementale de l’équipement,
  • Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH),
  • Agence départementale d’information sur le logement).

Liens utiles

http://www.soliha.fr : Fédération SOLIHA, Solidaires pour l’habitat | Article : aides financières

Bibliographie

Aider un parent âgé, 60 millions de consommateurs, éditions J’ai Lu

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *