• image

Aides Auditives

Comment choisir une aide auditive?

Environ 7 millions de Français sont touchés par une déficience auditive. Cela concerne 2 adultes sur 3 à partir de l’age de 50 ans.
Des solutions efficaces et discrètes existent qui permettent de compenser les baisses de l’audition liée à l’âge (presbyacousie). Les aides ou prothèses auditives peuvent apporter un réel confort et redonner à la personne que vous aidez le plaisir de la conversation et de la communication avec autrui.
Porter une aide auditive demande toutefois une implication personnelle, de la persévérance et un réel désir d’entendre mieux. Vous aurez un rôle important à jouer pour la pleine réussite de l’appareillage.

Qu’est-ce qu’une prothèse auditive ?

Une prothèse auditive est un appareil correcteur dit universel car applicable à toute forme de surdité. Elle peut être placée à l’extérieur de l’oreille, dans le pavillon ou à l’intérieur du conduit auditif.
De plus en plus miniaturisés, les appareils auditifs bénéficient des apports de la technologie numérique.

Le port d’aides auditives doit être décidé assez tôt : il faut que les capacités d’adaptation soient intactes et il faut éviter l’isolement qui s’installe par manque de communication.

Comment choisir ?

C’est l’audioprothésiste et la personne concernée qui vont ensemble évaluer la qualité de restitution des sons, le confort, la facilité à comprendre la parole. L’esthétique (discrétion de l’appareil) et le coût font bien sur partie de la décision.
A savoir : il existe des prothèses auditives dissimulées dans des bijoux fantaisie (boucles d’oreilles).

Quel est son coût ?

Le prix d’une aide auditive peut varier selon ses performances de 700 à 2 500 euros. Attention, il s’agit du tarif pour une oreille, sachez qu’idéalement l’appareillage des deux oreilles est recommandé pour éviter le déséquilibre de l’audition globale. Le remboursement par la sécurité sociale se fait sur la base de 60 % d’une somme forfaitaire fixée à 199.71 euros, quel que soit le type de l’appareil, à condition qu’il soit homologué par la sécurité sociale. La plupart des mutuelles propose un complément de remboursement dans le cadre de leur contrat. Il faut vérifier les clauses de votre contrat. En moyenne, le forfait est de 300 à 400 € par prothèse.

La sécurité sociale rembourse un forfait annuel pour un montant de 36.59 euros, pour l’entretien des prothèses (piles, réparation).

Ce qu’il faut faire:

  • Procédé à des tests audiométriques
  • Appareiller les deux oreilles en même temps, même s’il n’y en a qu’une seule défaillante
  • Savoir qu’il existe un temps d’adaptation (qui peut être long, jusqu’à trois mois et plus) à l’usage d’un appareil auditif
  • Ne pas hésiter à se rendre régulièrement chez l’audioprothésiste pour parfaire les réglages ou demander des informations complémentaires

Ce qu’il ne faut pas faire:

  • Consulter un audioprothésiste sans avoir fait un diagnostic initial avec un médecin spécialiste ORL
  • Attendre qu’il soit trot tard pour se faire appareiller
  • Se refermer sur soi, ne plus communiquer

A Savoir
86 % des personnes interrogées ont estimé que leur prothèse améliore la leur vie sociale.

Liens utiles

http://www.quechoisir.org/sante-bien-etre/maladie-medecine/actualite-prothese-auditive-audioprothese-infographie-vous-et-votre-audition

http://www.ameli.fr/assures/soins-et-remboursements/combien-serez-vous-rembourse/optique-et-audition/les-protheses-auditives/avant-l-8217-achat-un-devis-normalise.php

http://www.notretemps.com/sante/appareils-auditifs-astuces-bien-choisir,i482

Bibliographie

Surdité et troubles de l’audition : prothèse et aides auditives, de Jacques Grosbois et Michèle Le Pellec

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *